La Terre : des Pages d’histoire à découvrir

 

 

     Au cours de sa longue histoire, la Terre a connu de nombreux changements géologiques et climatiques. Les tremblements de terre, les éruptions volcaniques, les glaciations ou les périodes tropicales ont modulé la surface de notre planète durant des millions d’années. Ces événements ont fortement marqués la structure, la composition et les couleurs sur des dizaines de mètres de profondeur, visible dans les formations géologiques superficielles.

 

On a du mal à s'imaginer qu'à quelques mètres à peine sous nos pieds, se cachent des formes et des structures insolites ; et qu'on peut découvrir toute une palette de couleurs surprenantes simplement avec une bêche, un couteau et une bonne dose de labeur...

 

En surface, la terre est souvent de couleur sombre, gris-noir ou brun-foncé, liée à la présence de matières organiques. Les premiers décimètres sont mélangés par la faune, la flore, et l'activité de l'homme. Mais un peu plus en profondeur, différents composés solubles sont apportés par les eaux de pluie, tels que des oxydes de fer, de manganèse ou d'aluminium, mais aussi des particules d'argile, des sels minéraux (carbonates, sulfates, phosphates) et des matières organiques. Ces composés migrent lentement à travers les sols, en route vers la nappe phréatique. Mais ils peuvent aussi précipiter en route, suivant des discontinuités naturelles, et ils colorent et accentuent alors des stratifications sédimentaires, des failles et fissures ou encore des structures liées à l'activité biologique.

 

 

   

Dans les carrières de sable se dévoilent des traces surprenantes, souvent insolites, des différents évènements géologiques. Ainsi, dans les carrières d'ocres du Vaucluse, les couleurs chaudes et vives sont des témoignages d'une ère géologique tropicale humide provoquant l'oxydation du fer.
 

 

 

Par contre, dans des carrières de sables dans le nord de l’Europe, les couleurs sont sombres, souvent noires, car ces régions ont connus une ère froide au cours des derniers 20 000 ans.
 

Les sables pauvres déposés par les glacier portent une végétation de forêts de pins et de boulots et des landes à bruyère qui produisent une humus noire, le principal colorant dans ces sols.
 

 

Les carrières d'Ocre : "le fer dans tous ses états"

 

Dans les immenses carrières d'Ocres du Lubéron et du pied du Mont Ventoux, des dépôts de sables marins sont exploités pour leurs colorations ocres rouge, rose et jaune.
 

L'origine des sables remonte à la fin de l'ère Secondaire (Cénomanien, ≈ 90 à 95 millions d'années). Pendant les dizaines de millions d'années qu'a duré l'ère Tertiaire, ces dépôts ont été lessivées par des pluies diluviennes, laissant les minéraux résistants, surtout du quartz et des oxydes de fer.
 

Aujourd'hui, ces sables se présentent sous forme d'un matériau compact, où les grains sont "cimentés" par le fer, façonnant des murs, hauts de 10 à 15 m.
 

Ces parois verticales renferment des sables magnifiquement teintés de blanc, noir, rouge, orange, jaune, mauve, vert et bleu :

 "...le fer dans tous ses états"

 

 

Les sablières de l'Europe du nord : "les Folies Glaciaires"

 

Les carrières dans les dépôts morainiques montrent des aspects caractéristiques des milieux glaciaires, que l'on peut voir aujourd'hui en haute montagne ou dans les régions polaires.
 

On observe d'abord les alternances brutales de couches de sables fins et de graviers, puis on est frappé par des fractures, déformations et plissements de la stratification sédimentaire, témoignant des énormes pressions exercées au cours des mouvements du glacier sur un sol gelé.
 

Les sols sont peu fertiles et portent de grandes étendues de forêts de bouleaux et de pins et des landes à bruyère. L'humus noire et acide, produit par cette végétation, migre par les eaux de pluie vers le sous-sol en accentuant localement les structures sédimentaires glaciaires, comme un tableau naturel des folies glacières.
 

 

 

Les tableaux de sols correspondent à l'encollage de coupes verticales de ces dépôts de sable.
Ils dévoilent une petite partie de tous ces événements géologiques, une page de l'histoire de la Terre.